Ne financez pas seuls vos travaux

Ne financez pas seuls vos travaux

Vous avez envie de faire des travaux dans votre maison ? Refaire l’isolation ou autres travaux énergétiques ? Mais une chose vous freine : son coût. Pas de panique, différentes possibilités sont là pour vous donner un coup de main.

CITE : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique. Cela vous aide à financer des travaux d’isolation ou autres permettant d’économiser de l’énergie.

CITE : quelles conditions ?

Évidemment, il y a certaines conditions à respecter. Dans un premier temps, cela doit concerner votre habitation (normal me direz-vous, vous n’allez pas isoler la maison du voisin), mais plus précisément votre habitation principale et être achevée depuis plus de deux ans depuis la date du début des travaux. La date des travaux est évidemment prise en compte, ce crédit d’impôt s’applique aux dépenses payées jusqu’au 31 décembre 2019. Enfin, l’ensemble des travaux doivent être réalisés par une entreprise ou bien une qui en sous-traite une partie à une autre entreprise. Selon les travaux que vous souhaité effectuer, l’entreprise doit être certifiée RGE, qui signifie Reconnus Garant de l’Environnement. Le CITE concerne plusieurs travaux, que vous pouvez retrouver sur le site du service public, mais nombreux sont pris en charge comme l’isolation thermique, changement de fenêtres pour des doubles vitrages ou encore une chaudière à haute performance énergétique. Ce crédit peut représenter 30% des dépenses, selon les travaux bien évidemment.

Éco-PTZ : qu’est-ce que c’est ?

L’éco prêt à taux zéro permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Cela concerne le propriétaire qui occupe le logement ou le bailleur mais aussi les copropriétaires occupant ou bailleur, afin de financer votre quote-part de travaux entrepris sur les parties et équipements communs, sur les parties privatives à usage commun de la copropriété et/ou pour financer les travaux fait dans votre lot de copropriété.

Éco-PTZ : quelles conditions ?

Encore une fois cela doit concerner votre résidence principale et seulement si votre logement a été construit AVANT le 1er janvier 1990. Ensuite, il faut que vos travaux concernent au moins une des catégories de cette liste :

  • isolation thermique de la toiture, des murs donnant sur l’extérieur ou des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ;
  • l’installation, la régulation, ou remplacement de systèmes de chauffage ou de protection d’eau chaude sanitaire ;
  • l’installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • l’installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Cela peut aussi concerner des travaux qui permettent d’améliorer la performance énergétique de votre logement qui a donné lieu à une prime de l’Anah : Agence nationale de l’habitat. Pour la réhabilitation de votre système d’assainissement qui n’est pas collectif par des dispositifs qui ne consomment pas d’énergie. Enfin, des travaux qui permettent d’atteindre une performance énergétique globale minimale du logement, qui sera déterminée par une étude thermique réalisée par un bureau d’étude.

L’entreprise qui réalisera vos travaux doit obligatoirement être certifiée de la mention RGE, excepté pour les travaux de réhabilitation du système d’assainissement qui ne sont pas collectifs. Le montant maximal de l’Éco-PTZ varie de 10 000 € à 30 000 €.

Vous trouverez plus d’informations sur le site du service public ou vous pouvez également nous contacter si vous avez d’autres questions sur le financement des travaux d’isolation.